Marine Le Pen : les détails de sa préparation pour le débat contre Gérald Darmanin dévoilés

·2 min de lecture

Impossible d’oublier le fiasco de Marine Le Pen lors de son débat de l’entre deux-tours contre Emmanuel Macron, au moment de l’élection présidentielle de 2017. “J'ai le sentiment qu'il m'a échappé…”, avait ensuite déclaré la présidente du Rassemblement national, héritage du parti co-fondé par son père Jean-Marie Le Pen, le Front national. Dans le documentaire Face-à-face pour l'Elysée, diffusé en deux parties le 11 et le 18 janvier 2021 sur LCP, Marine Le Pen revenaît sur ce débat qui, pour beaucoup (même celles et ceux de son propre camp) lui a valu sa défaite. Dans ses propos, relayés par L'Obs, elle admettait ses erreurs de communication et regrettait notamment son ton “peut-être trop offensif.” Quatre ans plus tard, pas question de laisser passer sa chance pour le débat qui l’opposera au ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. D’autant plus que ce débat, diffusé sur France 2 jeudi 11 février 2021 dans l’émission Vous avez la parole (avec Thomas Sotto et Léa Salamé), portera sur des domaines que Marine Le Pen est censée maîtriser : la sécurité, l’immigration, la laïcité et le séparatisme. Des sujets régaliens que son concurrent connaît bien aussi, et sur lequel il s’est largement exprimé ces derniers mois. Marine Le Pen a donc tout fait pour se préparer en amont, comme l’explique Le Parisien dans un article publié dans l’édition du mercredi 10 février 2021.

“Marine Le Pen a notamment lu le dernier ouvrage de Darmanin”, rapportent nos confrères du Parisien. Un livre publié une semaine plus tôt, le 3 février, intitulé Le séparatisme islamiste, manifeste pour la laïcité. “Elle a aussi consulté les Horaces, ce cercle anonyme de hauts fonctionnaires proche de son mouvement, et quelques communicants, dont l'ancien journaliste de BFMTV, Pascal Humeau, qui lui glisse des conseils pour délivrer un message clair et concis”, poursuit le quotidien. “Marine Le Pen entend cette fois-ci éviter les attaques personnelles contre le locataire de la place Beauvau.” A priori, pas de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite