Marine Le Pen : sa petite phrase assassine adressée à Florian Philippot

·1 min de lecture

Une pique qui n'est pas passée inaperçue... Mardi 23 mars 2021, Marine Le Pen était invitée sur les ondes de France Inter dans Le Grand entretien de la matinale de Léa Salamé et Nicolas Demorrand. Et la présidente du Rassemblement National était en pleine forme, de bon matin... Dans les starting blocks de la campagne présidentielle 2022, celle qui affrontait Gerald Darmanin sur France 2 il y a quelques semaines a dézingué la gestion de la pandémie de l'Elysée, assurant que des centaines de morts auraient pu être évités. Mais ce n'est pas tout. La fille de Jean-Marie Le Pen a également été interrogée sur sa vision de la politique migratoire française et s'est exprimée sur ce qu'elle envisage de faire si elle est élue Présidente.

"Marine Le Pen, vous demanderez la suspension de l'espace Schengen ou non ?", demande Léa Salamé. Prise de court, la représentante du RN hésite : "C'est à dire que...", a-t-elle tenté avant de se faire interrompre par son interlocutrice : "Parce qu'on a l'impression que vous avez changé d'avis sur cette question. C'est Florian Philippot qui dit que vous avez changé d'avis, que vous abandonnez le Frexit, que vous abandonnez Schengen... que vous faites du Macron en gros !" Énervée par cette remarque, Marine Le Pen bondit : "Oui mais Florian il a besoin d'exister. Je ne vais pas lui en vouloir, bon...", a-t-elle répondu avant de poursuivre sa pensée.

Une preuve de plus qu'entre les deux anciens camarades du Front National, la communication est rompue. Si (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite