Marine Le Pen veut faire de la féminité un atout contre Éric Zemmour

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Seule femme à diriger un parti politique en France, Marine Le Pen fait de sa féminité un atout dans la campagne présidentielle. Une stratégie politique face à celui qui marche sur ses plates-bandes : le candidat non déclaré Éric Zemmour. 

« Il n’y a que des femmes ici », lance Marine Le Pen devant les caméras de l’émission « Une ambition intime », diffusée dimanche 7 novembre sur M6. La présidente du Rassemblement national fait ici référence à ses chats, toutes des femelles, et à sa colocataire, une amie d’enfance. Le programme met en scène cinq femmes politiques, ouvrant les portes de leur intimité à Karine Le Marchand, animatrice de « L’amour est dans le pré ». C’est la seconde fois que Marine Le Pen, candidate à l’élection présidentielle, participe à l’émission et tout y passe : sa relation avec sa mère, son père, mais surtout son rôle de mère et de femme. 

Lire aussi >>> Anne Hidalgo, Marine Le Pen, Valérie Pécresse... Être candidate à la présidentielle

Un exemple parmi d’autres de la stratégie de communication autour de la « féminisation » du Rassemblement national. Si la candidate du parti d’extrême droite est créditée de 18% d’intentions de vote, elle est talonnée dans les sondages par le candidat non déclaré Éric Zemmour, qui obtiendrait, lui, 14% des voix. L’ombre du polémiste plane sur le parti de Marine Le Pen. Mais s’il y a une chose qu’Eric Zemmour ne peut pas lui enlever, c’est sa féminité. Et Marine Le Pen l’a bien compris : pour prendre le dessus sur son adversaire, elle mise désormais sur l’électorat féminin. 

Zemmour, Le Pen et les femmes 

Elles seraient 20% à prévoir de voter pour Marine Le Pen, selon notre...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles