Mort d'Alisha à Argenteuil : Marlène Schiappa explique la raison de son absence à la marche blanche

·1 min de lecture

Le dimanche 14 mars, 2.000 personnes, proches comme anonymes, ont participé à l’hommage rendu à Alisha, adolescente de 14 ans morte noyée dans la Seine à Argenteuil (Val-d’Oise). La collégienne avait été assassinée le lundi 8 mars 2021. L'adolescente s’est retrouvée dans un guet-apens. Un piège tendu par deux camarades qui avaient prévu de se venger après une sordide affaire de photos en sous-vêtement volées. La marche blanche organisée par les proches de l’adolescente avait débuté devant l’établissement dans lequel était scolarisée Alisha, le lycée privé professionnel Cognacq-Jay. Plusieurs élus étaient présents parmi lesquels la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse.

Le lundi 15 mars 2021, sur le plateau de Touche pas à mon Poste, la ministre Marlène Schiappa a justifié son absence à cette marche blanche. La ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur de France, chargée de la Citoyenneté, indique ne jamais se rendre aux marches blanches pour éviter d’être accusée de faire de la "récupération politique." Elle s'explique : "Je respecte vraiment la peine des familles, il y a hélas énormément de faits de meurtres de femmes au sujet desquels j’ai beaucoup échangé avec les familles, les proches etc. On sait, quand on est ministre, quand on va à cette marche blanche, on sait que toutes les caméras vont venir nous interroger, nous demander de nous exprimer, et je pense qu’il faut laisser ce temps aux familles pour faire leur deuil", déclare-t-elle. Marlène Schiappa (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite