Une marque de sextoys part à la conquête du sexe dans l’espace

·1 min de lecture

Pour la marque de sextoys We-Vibe, le sexe avec ou sans gravité, est une nécessité. Avec son récent rapport sur le plaisir spatial, elle s’offre un joli coup de com’ et veut briser le tabou des relations intimes dans l’espace. 

Mathématiciens, physiciens, astronautes aguerris et milliardaires curieux d’aérospatial… la liste des passionnés de l’espace est longue, et compte désormais une célèbre marque de sextoys haut de gamme. La marque We-Vibe, créée en 2008, a publié une étude sur le plaisir dans l’espace, en collaboration avec Erobotics, groupe spécialisé en sexologie spatiale.

À lire aussi >> Un couple envoyé dans l’espace pour faire l’amour : le projet fou !

Ce rapport, première partie d’une étude de grande échelle sur le coït spatial, pose d’emblée des questions fondamentales, encore peu formulées : « Comment gérons-nous l'hygiène et le désordre du sexe humain en apesanteur ? Comment entretenir le bien-être psychologique des équipages ? Et, l'abstinence sexuelle imposée est-elle une solution raisonnable, basée sur des preuves scientifiques ? » 

One giant leap for couplekind! Have you been following our updates about m*sturbation in space? Stay tuned this week for some out of this world info on how We-Vibe is making space tourism org*smic! ✨ pic.twitter.com/ylE5noPuTE

— We-Vibe (@wevibe) September 21, 2021

Car l’espace n’est plus réservé qu’aux astronautes. Avec l’essor de compagnies promouvant des lunes de miel et des séjours touristiques dans l’espace, et l’engouement d’hommes d’affaires comme Elon Musk ou Jeff Bezos pour des promenades à bord de fusées, les auteurs de l’étude estiment qu’il était temps «...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles