Marseille : touchée par une balle perdue, une jeune femme de 24 ans est morte

À Marseille, le trafic de drogues a fait une nouvelle victime collatérale. Relayé par l'Agence France-Presse, le parquet Marseille a annoncé la mort lundi matin d'une femme de 24 ans, en état de mort cérébrale après avoir été touché par des tirs de gros calibre dimanche dernier, dans la cité Saint-Thys, au sud de la cité phocéenne.

Résidant au troisième étage d’un immeuble du quartier prioritaire, situé dans le 10e arrondissement, cette jeune femme était hospitalisée « dans un état grave avec un pronostic vital engagé », a précisé la magistrate. Selon La Provence, deux personnes à scooter auraient tiré une rafale dimanche soir, vers 23 heures, à la suite de l’attaque d’un point de vente de drogue à la cité Saint-Thys, avant de prendre la fuite.

La jeune femme aurait été touchée par une « balle de gros calibre » qui « aurait traversé le mur » de l’immeuble. Elle vivait avec sa mère. La procureure a ajouté que « deux » autres « appartements » avaient été touchés par les tirs. Dans ces logements, résident deux femmes âgées de « 79 ans » et « 86 ans ». Elles n’ont pas été blessées, selon Dominique Laurens.

À lire aussi À Marseille, une hécatombe sans fin

Une enquête pour « tentatives d’assassinat »

Une enquête a été ouverte pour « tentatives d’assassinat en bande organisée » et « association de malfaiteurs en vue de la commission d’un crime ». Elle est confiée à la police judiciaire, qui sera chargée d’une nouvelle affaire au crépuscule d’une année noire.

Depuis ...


Lire la suite sur LeJDD