Marseille : des intermittents du spectacle occupent des théâtres et dénoncent leur "précarité"

·1 min de lecture

En colère contre la fermeture des lieux culturels à cause du Covid-19 et inquiets pour leur avenir, les intermittents du spectacle continuent d'occuper de nombreux théâtres un peu partout en France. À Marseille, malgré l'horizon de la mi-mai donné par Emmanuel Macron pour une possible réouverture des salles, ces derniers sont toujours installés dans le théâtre La Criée, situé sur le Vieux-Port. Et leurs revendications portent surtout sur leur difficile situation financière. "Il y a une énorme inquiétude parce qu'on va tous se retrouver dans une précarité qui est terrible", s'alarme Johanna, 30 ans, comédienne et occupante du lieu.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 4 avril

"On dirait que tout le monde s'en fout !"

Comme d'autres, elle ne réclame donc plus simplement la réouverture des lieux culturels mais aussi et surtout l'abandon de la réforme de l'assurance-chômage. "On a beaucoup de colère, c'est sûr. Là, on occupe le théâtre mais on le voit bien, on dirait que tout le monde s'en fout !" Alors Johanna l'affirme, cette situation "peut durer très longtemps". Pour ce faire, tout est très organisé. "Il y a tout un lieu de vie. Là-haut, sur la mezzanine, c'est notre chambre", désigne la comédienne. Les premiers arrivants sont là depuis trois semaines déjà.

>> Retrouvez Europe soir week-end en podcast et en replay ici

Trois théâtres occupés à Marseille

Au total, trois théâtres sont occupés à Marseille. Europe 1 a ainsi rencontré ...


Lire la suite sur Europe1