Marseille rend hommage à Bernard Tapie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L’homme d’affaires, ancien président de l’OM, qui a succombé à son cancer dimanche 3 octobre, souhaitait être enterré dans la cité phocéenne. 

Un hommage bleu et blanc. Vendredi 8 octobre, des milliers de personnes se sont réunies à Marseille pour les obsèques de Bernard Tapie, décédé à l’âge de 78 ans des suites d’un cancer le 3 octobre dernier. Les proches de l’homme d’affaires étaient largement entourés des supporters de l’Olympique de Marseilles. Comme une célébration de match victorieux, les obsèques, en la cathédrale de la Major, ont été précédées par une procession avec chants, applaudissements et clapping, où étaient nos partenaires de Brut. 

« À jamais marseillais »

Responsables politiques et anciens footballeurs ont également répondu présents. « Il a été inspirant dans les affaires, le sport et à la fin le combat contre la maladie. Il est dans la légende à jamais », a par exemple souligné Éric Di Meco. Bernard Tapie a ensuite été inhumé au cimetière de Mazargues, près du stade du Vélodrome, où les fans marseillais lui ont rendu un dernier hommage. 

Le maire de Marseille Benoît Payan avait salué, au moment de son décès, un homme « solaire, rebelle, déterminé, Marseillais par le destin », ayant « trouvé à Marseille un état d’esprit, une ville qu’il a su à sa manière incarner jusqu’à se confondre avec elle dans ce qu’elle a de pire ou de meilleur.» « Comme sa ville, jamais il ne laissa indifférent. Entrepreneur, ministre, chanteur, pilote, animateur de télévision, acteur, comédien. A jamais Président de l’OM. Bernard Tapie...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles