Masqué mais joyeux !

·1 min de lecture

Depuis plusieurs mois, le front et les yeux sont nos seuls vecteurs d’émotions. Une carte de visite très succincte qui peut renvoyer une image erronée de soi. Sauf si on restaure son harmonie.

Avec le masque, l’attention de l’interlocuteur se concentre sur l’étage le plus expressif du visage, ce qui n’est pas toujours heureux. Le vieillissement ou simplement l’anxiété ressentie en cette période de pandémie font que la zone peut se parer d’expressions négatives qui ne renvoient pas toujours le meilleur de soi. Dommage, car elle est notre carte de visite pour encore de longs mois ! Et si l’heure d’un petit rafraîchissement était venue, pour retrouver un air pacifié et heureux ? Avec le confinement, la plupart d’entre nous ont pris conscience de l’importance de se faire du bien. Un visage traversé d’ondes positives est donc plus que jamais la clé pour atteindre l’harmonie globale.

Olivier Claude Chirurgien plasticien
Olivier Claude Chirurgien plasticien

Olivier Claude Chirurgien plasticien © DR

« Le haut du visage est la zone qui vieillit le plus rapidement car la perte des reliefs osseux et graisseux y est particulièrement marquée. Le visage perd alors la douceur de ses contours. Il prend un air triste, fatigué, âgé, dénutri, alors que l’on peut se sentir par ailleurs en pleine forme, indique le docteur Olivier Claude, chirurgien plasticien. Ce décalage entre ce que l’on est à l’intérieur et ce qui se voit à l’extérieur incite de plus en plus de gens à consulter, surtout en période de Covid où personne n’a envie de paraître plus abattu qu’il ne l’est. »

Lire aussi:


Lire la suite sur Paris Match