Le massage, la clé de notre bien-être

Modelages puissants, gestuelles ciblées, drainages doux…le contact peau à peau apporte des bienfaits physiques et psychiques dont on ne finit pas de découvrir l’étendue.

La peau est notre plus grand organe. Quand on entre en contact avec les terminaisons nerveuses situées à sa surface, elle envoie un message au cerveau, qui libère trois hormones du bien- être : endorphine, ocytocine et dopamine. À la clé, moins de stress et une sensation de détente immédiate. Mais se (faire) masser, c’est aussi la clé pour stimuler la circulation sanguine et lymphatique, atténuer les douleurs (avec parfois plus d’effets qu’un traitement médicamenteux ou du sport*) et surtout se reconnecter à soi. Parmi les découvertes les plus récentes : l’efficacité du massage pour stimuler l’immunité**. En somme, rien que du bénéfique. « Chez nous, quand on a un souci, on va voir un psy. En Orient, on va se faire masser, car on sait que ça permet, mieux que n’importe quoi d’autre, de refaire circuler les énergies et d’y voir plus clair », résume Dominique Rist, directrice internationale des protocoles de soins chez Clarins. Et si nos habitudes changeaient ici ?

Se reconnecter à soi

Les praticiens sont nombreux à l’avoir observé : les demandes de massages se sont multipliées depuis les confinements. « Beaucoup de personnes se sont retrouvées seules chez elles pendant des mois. Or être touché, c’est exister», décrypte Martine de Richeville, créatrice du soin signature éponyme. Concrètement, le massage rééquilibre les systèmes parasympathique (qui ralentit le rythme cardiaque) et sympathique (qui déclenche la...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles