Matériel de sport : Decathlon teste un service d’abonnement à la Netflix

© Xavi Lopez/SOPA Images/LightRocket/Getty Images

Decathlon a lancé une expérimentation en Belgique : pour 20 à 80 euros par mois, les clients de l'enseigne peuvent utiliser certains de ses produits. Pour le moment, ils proposent des vélos électriques, des paddles ou encore des tentes.

Plateformes de streaming, cafés, hypermarchés… Le modèle de l’abonnement se décline dans toutes les sphères, et s’installe maintenant dans celle de l’équipement sportif. Decathlon teste depuis quatre mois un nouveau concept en Belgique : moyennant 20 à 80 euros par mois, les clients de l’enseigne peuvent utiliser les produits qu’elle propose, sans avoir à les acheter. BFMTV a donné les détails des différents abonnements, le 20 juin dernier : 20 euros par mois pour un plafond de 400 euros de matériel, 40 euros pour un plafond de 1 000 euros, puis 80 euros pour un plafond de 2 000 euros.

Lire aussi >> Si vous ne deviez garder qu'un équipement de sport chez vous ce serait celui-ci

Luc Teerlinck, responsable innovation et business model transformation chez Decathlon, avait déjà donné un avant-goût de ce service lors d’un événement organisé par Petit Web, en février dernier. « Nous nous sommes adressés à des familles avec enfants car ils veulent régulièrement découvrir et pratiquer de nouveaux sports. Ils grandissent aussi et ils doivent changer d’équipements. Et les familles pratiquent ponctuellement des activités ensemble, où chacun doit avoir son matériel », avait expliqué.

Vélos électriques, paddles, tentes trekking…

Après quelques mois, où en est l’expérimentation ? « Les vélos électriques ou les paddles sont des produits assez populaires en ce moment car ils répondent à une demande saisonnière. Les produits...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles