Rumeurs de liaison d'Emmanuel Macron : Mathieu Gallet dévoile la drôle de réaction du Président

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après avoir été président de Radio France, entre 2014 et 2018, Mathieu Gallet est désormais aux commandes de la plateforme de streaming Majelan, spécialisée dans l’offre podcasts. Pour rappel, Mathieu Gallet a connu un mandat compliqué à la tête de Radio France. L’entrepreneur de 45 ans avait dû faire face à de vives polémiques, mais aussi une importante grève. Il a été ensuite condamné pour favoritisme dans une affaire d’attribution de marchés lorsqu’il était le président de l’INA. Lundi 30 mai 2022, Mathieu Gallet était présent sur le plateau de Touche pas à mon poste (C8), pour la promotion de son livre Jeux de pouvoir (Ed. Bouquins). Répondant aux questions de Cyril Hanouna et de ses chroniqueurs, l’ancien dirigeant de Radio France est revenu sur la rumeur lui prêtant une liaison avec Emmanuel Macron. "Je suis un peu perturbé parce que la rumeur courrait depuis des mois", s'est remémoré Mathieu Gallet, avant de revenir sur la réaction de l’actuel président.

Emmanuel Macron avait mis fin à cette rumeur un soir de février 2017. Alors que Mathieu Gallet dîne chez une amie, le candidat est en meeting. Sur le plateau de Touche pas à mon poste, le patron de Majelan raconte la scène. "Mon portable vibre dans ma poche, des copains journalistes me demandent si je suis au courant. Je vais sur Twitter et je vois que le candidat Emmanuel Macron vient de sortir le coup de l'hologramme", se souvient-il. La rumeur est alors rendue officiellement publique, et l’actuel chef de l’État la dément (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles