Matthew McConaughey plaide à la Maison Blanche pour une régulation des armes à feu

Matthew McConaughey est apparu, mardi (7 juin 22), lors d'un briefing à la Maison Blanche pour plaider en faveur d'une réforme urgente du port d'armes à feu aux États-Unis.

Le mois dernier, un jeune de 18 ans a tué par balle 19 élèves et deux enseignants de la Robb Elementary School à Uvalde, au Texas, la ville natale de l'acteur oscarisé. Lors de son discours, celui-ci a demandé que des lois « responsables » sur la possession d'armes à feu soient introduites dès que possible.

« Donc, nous savons ce qui est sur la table. Nous devons investir dans les soins de santé mentale. Nous avons besoin d'écoles plus sûres. Nous devons limiter la couverture médiatique à sensation. Nous devons restaurer nos valeurs familiales. Nous devons restaurer nos valeurs américaines. Et nous avons besoin d'une possession d'armes à feu responsable », a-t-il déclaré, répétant deux fois sa dernière phrase.

Il a ensuite détaillé ses propositions : « Nous avons besoin de vérifications des antécédents. Nous devons augmenter l'âge minimum autorisé pour acheter un fusil AR-15 à 21 ans. Nous avons besoin d'une période d'attente pour ces fusils. Nous avons besoin de lois drapeau rouge et de conséquences pour ceux qui en abusent. »

Si la perspective d'une réforme des armes à feu est source de discorde, la star américaine a affirmé que les bons propriétaires d'armes acceptent que certaines mesures soient mises en œuvre. « Les propriétaires d'armes à feu responsables en ont assez que le deuxième amendement soit abusé et détourné par des individus dérangés. Ces réglementations ne sont pas un pas en arrière, elles sont un pas en avant pour une société civile et le deuxième amendement », a soutenu l'acteur de 52 ans, ajoutant : « Je te promets, Amérique, toi et moi, nous ne sommes pas aussi divisés qu'on nous le dit. »

Au cours de son discours, Matthew McConaughey a également brandi des œuvres d'art créées par Alithia Ramirez, une victime de la fusillade âgée de 10 ans, ainsi que les baskets vertes Converse utilisées pour identifier Maite Rodriguez, âgée de neuf ans.

Lui et sa femme, Camila Alves, ont également rencontré le président Joe Biden lors de leur passage à la Maison Blanche.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles