• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Matthieu Delormeau pousse un coup de gueule contre un invité ayant acheté un faux pass sanitaire

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ancien visage emblématique de Touche pas à mon poste, Matthieu Delormeau a effectué son grand retour au sein de la bande des chroniqueurs de Cyril Hanouna cette saison. Présent sur le plateau de l'émission quotidienne de C8 jeudi 2 septembre 2021, l'ancien animateur vedette de NRJ12 s'est fait remarquer après avoir poussé un grand coup de gueule contre l'un des invités du programme. Ce soir-là, Cyril Hanouna avait convié un jeune homme au sein de son talk-show, afin qu'il explique aux téléspectateurs les raisons qui l'ont poussé à débourser 350 euros pour acheter un faux pass sanitaire. Cet invité a par ailleurs conservé l'anonymat en apparaissant avec le visage dissimulé en direct sur C8.

Alors que les autres chroniqueurs étaient en train d'énumérer les différentes sanctions prévues à l'encontre des personnes reconnues coupables de fraude au pass sanitaire, Matthieu Delormeau a pris la parole en soulignant qu'il "(s'en) fout de l'amende", avant de s'en prendre à ce fameux invité masqué. "C'est très très grave ce que vous faîtes. Il y a deux façons de vivre en société. Le pass sanitaire, on est vacciné, ou sinon on fait un test PCR tous les 3 jours. Je ne pense pas que vous le fassiez", a débuté celui qui avait révélé avoir couché avec sa professeur d'économie pour obtenir son diplôme. "Si tu es porteur, tu vas croiser quelqu'un dans la rue. Une vieille dame, ou quelqu'un qui est malade, et qui va en mourir. C'est-à-dire qu'au moment où on se parle aujourd'hui, tu as peut-être (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles