Mauvaise nouvelle : boire de la bière avant de boire du vin ne serait pas la solution pour éviter la gueule de bois

Il n’y aurait pas d’ordre “correct” pour boire de l’alcool. [Photo: Getty]

L’expression anglaise “Beer before wine, you’ll feel fine, wine before beer, you’ll feel queer” sous-entend qu’il est préférable de boire de la bière avant de boire du vin, et non l’inverse.

Vous avez peut-être déjà vous-même suivi les conseils de ce vieux dicton par le passé en espérant pouvoir boire de l’alcool sans avoir la gueule de bois le lendemain.

L’université Witten/Herdecke en Allemagne a donc décidé de recruter 90 volontaires afin de tester cette théorie, et honnêtement, ça sonne comme une étude scientifique plutôt sympa à réaliser.

Les personnes interrogées ont été réparties en trois groupes différents et invitées à boire des quantités importantes d’alcool.

  • Le premier groupe devait boire deux pintes et demie de bière blonde, puis quatre grands verres de vin blanc.
  • Le deuxième groupe devait boire quatre grands verres de vin blanc, puis deux pintes et demie de bière blonde.
  • Le troisième groupe devait consommer une quantité d’alcool similaire, mais en buvant uniquement du vin blanc ou de la bière

Les participants ont ensuite été placés sous observation jusqu’au lendemain.

La semaine suivante, les deux premiers groupes devaient inverser l’ordre de consommation, et le troisième groupe (le groupe de contrôle) changer de boisson.

Tous les participants ont été invités à remplir un questionnaire afin de confier à quel point ils se sentaient saouls à la fin de chaque expérience.

Ils devaient également évaluer leur gueule de bois le lendemain.

L’étude a permis de conclure que les participants ressentaient la même chose, qu’ils aient commencé par boire du vin ou de la bière.

“La seule manière fiable de prédire si vous vous sentirez mal le lendemain consiste à évaluer dans quelle mesure vous vous sentez saoul et malade. Nous devrions tous être attentifs à ces signaux lorsque nous buvons de l’alcool”, a conclu le principal auteur de l’étude, Jöran Köchling.

Il ne semble pas possible d’éviter d’avoir la gueule de bois en buvant de l’alcool dans un ordre particulier, mais prenez bien soin de vous le lendemain.

Le professeur Ian Hamilton, maître de conférence spécialiste de la santé mentale et des dépendances à l’université York, a donné ses meilleurs conseils pour lutter contre la gueule de bois sur le podcast “Britain is a Nation of…” de Yahoo UK.

Il a confié : “Je conseillerais principalement de boire beaucoup d’eau, de manger quelque chose, et, mentalement, vous n’avez besoin de rien faire. Regardez un peu la télé, détendez-vous sur le canapé. Prenez soin de vous”.

Francesca Specter