Une mauvaise santé bucco-dentaire peut favoriser les carences alimentaires

·1 min de lecture

On le voit principalement chez les personnes âgées, les dents se détériorent, tombent pour certaines, les gencives sont plus sensibles... Et de fait, on évite de consommer certains aliments compliqués à mastiquer, trop collants ou croquants. La conséquence ? Un risque de carences. Cela ne s'applique pas qu'aux aînés ! Mais à toute personne qui aurait une santé bucco-dentaire défaillante. Une étude menée par le Centre des Sciences du goût et de l'alimentation s'est penchée sur la question de ces carences et cherche un moyen de les éviter.

Des tests ont été menés sur des personnes âgées avec une dentition en plus ou moins bon état. Les chercheurs ont remarqué que lorsque l'on perd ses dents, même avec un dentier partiel, les aliments sont moins bien réduits en particules. Donc moins faciles à digérer, d'une part, et d'autre part, les nutriments (qui commencent à être ingérés pendant la mastication), sont moins bien assimilés.

La salive et les dents ont un rôle direct sur l'équilibre nutritif

Autre problématique des personnes âgées : un manque de salive. Dans l'étude, les scientifiques pointent une diminution de 38% chez les seniors de plus de 70 ans par rapport à la tranche d'âge des 22-55 ans. Cela peut être la conséquence de certains médicaments ou simplement du vieillissement. Or, la salive, tout comme les dents, joue un rôle prépondérant dans la nutrition. Elle permet de donner du plaisir en mangeant et d'agglomérer les particules (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT. Covid-19 chiffres en France ce 11 février :chiffres, annonces
Migraine : zoom sur les nouveaux traitements
Covid-19 et personnes vulnérables : 7 maladies à haut risque
Covid-19 : le virus circulait déjà en France en novembre selon l’Inserm
Un nouveau test de dépistage du coronavirus via son smartphone bientôt disponible ?