“Des mauvaises manières de petit garçon pourri-gâté” : Emmanuel Macron en colère contre un de ses fidèles

C’est un départ qui fait tâche. Aurélien Taché s’en est allé et Emmanuel Macron serait fâché. Dimanche 17 mai 2020, ce Marcheur historique, député issu de l’aile gauche de la Macronie, a quitté le mouvement La République en Marche avec pertes et fracas pour rejoindre le nouveau groupe dissident Ecologie, Démocratie, Solidarité à l’Assemblée nationale, lancé officiellement mardi 19 mai, au côté de l'ex-candidat à la mairie de Paris Cédric Villani. “Je quitte La République En Marche”, a lancé ce député du Val d’Oise, vu comme une “figure de l’aile gauche”, lors d’une interview accordée au Journal du dimanche le 16 mai. “Le mouvement ne peut apporter de réponses nouvelles à la crise et n’a plus la crédibilité pour créer des dynamiques collectives”, juge-t-il. Avant de nuancer : “Je ne regrette pas mon choix en 2017, je sais tout ce que je dois à Emmanuel Macron. Je reste persuadé que la politique qu’il a voulu mener était pour que des gens comme moi, issus d’un milieu modeste, aient leur chance. Cette promesse d’émancipation m’anime toujours : je suis macroniste en cela. Mais je suis un homme de gauche. Pour le rester, je dois quitter LREM.”

Un "véritable bras d’honneur pour le chef de l’Etat"

Résultat : LREM perd sa majorité absolue dans l’hémicycle. Une situation qui ne plaît franchement pas à Emmanuel Macron, en pleine crise du coronavirus. Selon Le Parisien, il s’agirait d’un “véritable bras d’honneur pour le chef de l’Etat, que l’Elysée n’a pas souhaité hier commenter de manière officielle.” Un parlementaire explique, à propos de cette nouvelle qui “intervient au pire moment”, alors que le Président appelle à l’unité nationale : “Ça le replonge dans les petites tambouilles partisanes alors que le pays traverse une crise sans précédent et qu’il cherche un second souffle pour la fin de son mandat.” Et Le Parisien de poursuivre : “Derrière le ‘calme’ de façade, c’est plutôt avec une colère froide que Macron a accueilli la création de ce nouveau groupe [...] D’autant que

(...) Cliquez ici pour voir la suite