Max Mara Croisière 2023 : une collection à la féminité musclée et stylée

©Filippo Fortis / Gorunway.com

C’est au Portugal que Max Mara a clôturé le bal des défilés resort. Une collection à la féminité musclée et stylée, bercée par une mélodie lisboète.

« Une collection pensée pour les femmes bien ancrées dans la réalité, celles qui s’accorderaient une pause, entre décembre et janvier, dans le sud de l’Europe », commente Ian Griffiths, directeur artistique de Max Mara, la veille du défilé croisière 2023 qui s’est tenu à Lisbonne dans les jardins de la Fondation Calouste-Gulbenkian. L’idée de célébrer une féminité conquérante ne manque pas de pertinence en ces temps où les droits des femmes sont remis en question. « En visitant le musée, je suis tombé sur un tableau représentant Natália Correia, la plus grande poétesse et féministe contemporaine portugaise, ajoute Ian Griffiths. Elle a participé à l’émancipation de la femme dans les années 1970, période où ses textes sensuels étaient systématiquement censurés par le régime fasciste de Salazar. »

Une inspiration

Cette héroïne des temps modernes lui a inspiré des fourreaux noirs à la coupe acérée, des jupes crayons glamour rehaussées de vestes aux manches amples et rouleautées, des robes-manteaux enveloppantes aux volumes vintage, mais aussi des robes du soir plissées aux nuances vibrantes. Oui, cette garde-robe de séductrice assumée accompagne la femme fière qui la porte, à l’image de la chanteuse de fado Carminho dont le charisme a illuminé le podium.

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles