Quand Mc Solaar négociait avec les mafias russes pour se produire sur scène

·1 min de lecture

"Un moment de chaos". C'est ainsi que MC Solaar résume la Russie de la fin des années 1990. Un pays où il s'est produit quand il était au sommet de sa carrière, avant de disparaître pendant dix ans. Le rappeur, de retour sur le devant de la scène, se souvient de cette surprenante tournée dimanche au micro d'Isabelle Morizet sur Europe 1, à l'occasion de son invitation dans l'émission Il n'a pas qu'une vie dans la vie. "C'est des rencontres un peu hasardeuses. On dit 'oui d'accord' et on se retouve à partir là-bas, à la période post-glasnost, post-perestroïka", se souvient-il.

>> Retrouvez les émissions d'Isabelle Morizet tous les week-ends de 13h à 14h sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici

"Trois ans après, le pays était revenu à la normale"

"C'était l'époque où il y avait un dérèglement de ce pays-là et des mafias", résume l'artiste. Pour mener à bien sa tournée, il doit alors sans cesse payer les groupes criminels. Sans quoi, il pouvait tout à coup se retrouver sans scène, sans électricité ou sans son. Les musiciens étaient alors obligés de se barricader dans les hôtels. Mais l'artiste garde de ce voyage un souvenir heureux et amusé.

"On est parti là-bas pour le voyage et on a rencontré des musiciens, des artistes, des joueurs d'échecs. On est parti faire des voyages de 15 heures en train. J'ai fait des repérages pour revenir plus tard", évoque-t-il, le sourire aux lèvres. "C'était super parce qu'on ne vivait pas un moment d'histoire, mais on vivait un mom...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles