"Y a le mec à Milla" bientôt une marque déposée ! W9 tient-il son nouveau "Allô Nabilla" ?

On tient la punchline de cette fin d'année. Celle qui tourne en boucle et a déclenché une guirlande XXL de commentaires sur les réseaux sociaux. Celle qu'adolescents et facétieux répètent inlassablement depuis quelques jours pour amuser la galerie. Celle qui pourrait bien détrôner le cultissime "Allô, t'es une fille et t'as pas de shampoing" de Nabilla Benattia dans le petit Larousse des phrases marquantes de la télé-réalité. Alors, on préfère vous prévenir ; si vous souhaitez passer à côté du phénomène du moment, quittez immédiatement cette page car "Y'a le mec à Milla". Cette tirade, rapidement devenue virale, est extraite de la nouvelle saison des "Marseillais Vs le Reste du monde" sur W9 et fait un carton plein auprès des jeunes. Au point que le fameux "mec à Milla", un certain Mujdat Saglam, compte bien déposer cette marque pour commercialiser des t-shirts. Business is business.

Pourtant, pour revenir à la genèse de ce buzz, le chef d'entreprise n'apparaît clairement pas à son avantage lorsque cette phrase a été prononcée pour la première fois. Dans l'émission du lundi 18 novembre, alors que Milla Jasmine, alias Milla, s'occupait tant bien que mal avec son nouveau compagnon dans l'aventure, son ancien chéri frappait à la porte de la villa pour s'expliquer sur leur récente rupture... Il n'en fallait pas plus pour que Julien Tanti, dit "le roi des problèmes", mette le feu aux poudres en l'accueillant par un vibrant "Les gars, y'a le mec à Millaaaa !" La formule est lâchée, reprise par de nombreux internautes qui se sont empressés de la partager sur les plateformes de vidéo. De quoi divertir le principal intéressé, plutôt fair-play, qui a décidé "d'alimenter" ce même. "On est en train de déposer la marque. La commercialisation du t-shirt est en cours. On va faire de très belles choses, souvent avec des associations caritatives", a soufflé Mudjat Saglam à nos confrères de Télé-Loisirs. Trop tard, il sera difficile d'échapper au "mec à Milla".

A lire aussi : Photo - Nabilla

(...) Cliquez ici pour voir la suite