Megan Rapinoe : elle tacle Donald Trump et n’exclut pas une carrière politique

Ophélie Daguin

La championne du monde de football, Megan Rapinoe, a traité Donald Trump de « nationaliste blanc », à la télévision américaine.

Voilà qui est dit. La star de l’équipe américaine de football féminin, Megan Rapinoe, s’en est prise à Donald Trump, ce mardi 19 mai, sur Vice TV. « Là, nous avons clairement, je pense, un nationaliste blanc à la Maison Blanche et les crachats de haine, l’exclusion du reste du pays n’ont fait qu’entraîner plus de clivages entre les gens, plus de désespoir, d’anxiété et de peur », a déclaré la sportive, double championne du monde. « Il n’y a eu aucune sorte de progrès », a-t-elle ensuite estimé, en soulignant que l’inclusion des minorités raciales et des femmes était la clé. 

Interrogée ensuite sur la possibilité d’entamer une carrière en politique, la star de 34 ans a répondu avec franchise. « Je ne ferme pas totalement la porte, mais ça semble un peu fou », a-t-elle affirmé avant d’ajouter, en riant, que le job de rêve serait « présidente, bien sûr ». « Si j’y vais, je veux la plus grosse fonction », a-t-elle révélé avant d’asséner un nouveau tacle au gouvernement Trump en expliquant qu’elle « choisirait des gens bien plus intelligents et beaucoup plus qualifiés ». « Je ne suis pas en train de dire “je suis la plus intelligente, je devrais être la présidente”. Je ne suis absolument pas qualifiée pour quelque poste que ce soit au gouvernement », a conclu Megan Rapinoe.

Toutefois, la jeune femme ne cache pas son soutien au candidat démocrate, Joe Biden, dans la course à la Maison Blanche. Allant...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi