Meghan et Harry, comme des people à New York : ce service de luxe qu'ils se sont offerts aux dépens d'une superstar !

·2 min de lecture

Un peu plus d'un an après le Megxit, Meghan Markle et le prince Harry étaient de retour sur le devant de la scène, ce week-end. Pour sécuriser leur premier déplacement, ils ont contacté une équipe de pro.

En mars dernier, il expliquait à Oprah Winfrey comment sa famille (royale) l'avait coupé financièrement, et laissé sans protection un an plus tôt, après l'annonce de sa décision de quitter ses fonctions officielles, au service de sa grand-mère, la reine Elizabeth II.

Ils se sont offerts le services de sécurité de Taylor Swift

Un an a passé depuis le Megxit. Après la signature de gros contrats avec Netflix, Apple, Spotify et plus récemment Google, le prince Harry et sa femme, Meghan Markle, ont enfin de quoi assurer leurs arrières. Pour preuve, lors de leur récent déplacement à New York pour le Global Citizens Festival, dont ils sont les parrains, les Sussex ont fait appel à l'équipe de sécurité d'une superstar : la chanteuse Taylor Swift.

Selon le Daily Mail, entre leur hôtel Carlyle Hotel dans l'Upper East Side ou et pendant leurs déplacements dans la Grosse Pomme (ils se sont rendus au One Trade Center) deux hommes les ont encadré, pour éviter tout impair.

L'un d'entre eux est ancien officier du NYPD dans la cinquantaine, connu sous le nom de Jimmy, qui gère aussi la sécurité de TayTay, l'interprète de Look what you made me do. Il vivrait en face de chez elle, rapportent nos confrères.

A l'heure actuelle, on ne sait pas s'il s'agit d'un prêt consenti de la chanteuse au couple - comme l'avait fait Tyler Perry en mettant à leur disposition son équipe de garde du corps et sa maison lors de leur arrivée à Los Angeles - ou si...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles