Meghan et Harry, les pestiférés de la famille royale : voici comment ils ont appris la mort du prince Philip

·2 min de lecture

Le 9 avril dernier, on apprenait la disparition du prince Philip, à l'âge de 99 ans. Une nouvelle qui a traversé l'Atlantique en pleine nuit, jusqu'au prince Harry. Et voici comment.

Le 17 avril dernier, au château de Windsor, la famille royale s'est retrouvée unie pour les obsèques du prince Philip, en apparence au moins. Tandis que la reine Elizabeth II a perdu son roc, et le reste de la famille, son chef, les enfants et petits-enfants étaient tous au rendez-vous, pour lui rendre hommage. Et ce, même si le prince Harry, venu seul, a pris ses distances avec le reste du clan.

L'ambassade a informé Harry

Tandis que le mari de Meghan Markle multiplie les attaques frontales contre les siens, on apprend ce 28 mai, dans les colonnes de TMZ qu'il a été informé de la mort de son grand-père par un parfait étranger. Selon des sources policières citées par le site, à 3 heures du matin environ ce jour-là, l'ambassade des Etats-Unis a tenté de le joindre à plusieurs reprises, en vain.

Pour être sur que le prince n'apprenne pas la nouvelle dans la presse, l'ambassade a ensuite décidé de faire appel à la police locale, en contactant le shérif du comté de Santa Barbara. Un policier a finalement été envoyé chez Meghan et Harry à Montecito, pour prier le prince de rappeler l'ambassade de toute urgence.

C'est donc par cet employé et non par un membre de sa famille que le prince Harry a appris la mort de son grand-père. L'histoire ne dit pas si c'est la Couronne qui a demandé à l'ambassade de contacter le prince de la sorte, malgré les tensions.

Sans commentaires à Buckingham Palace

Un responsable s'est refusé à...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi