Meghan Markle : un de ses amis de lycée balance sur son passé amoureux

Depuis qu’elle a débarqué dans la famille royale britannique, Meghan Markle est loin de faire l’unanimité. Les documentaires et publications sur les réseaux sociaux la présentant comme une arriviste au sein de la couronne se multiplient. Un vidéaste a balancé sur son comportement de princesse, elle serait “égoïste et méchante” selon le biographe du prince Charles, une véritable “perverse narcissique” pour une chroniqueuse de TPMP, et une duchesse capricieuse d’après Stéphane Bern. Et même au sein de sa famille, les critiques vont bon train. Meghan Markle exaspère Camilla Parker Bowles, Kate Middleton est “horrifiée” par son comportement, et même sa propre sœur affirme qu’elle est manipulatrice et jalouse. Un portrait très peu flatteur, qui ne va pas se redorer avec les récentes révélations d’une des vieilles connaissances de l’actrice.

“Elle jouait avec nos cœurs de façon magistrale”

Dans le dernier épisode de son podcast Reality Life, l’animatrice américaine Kate Casey s’est entrenue avec un ancien camarade de classe de Meghan Markle. Nema Vand, star de télé-réalité connu pour son rôle dans Shahs of Sunset, était au lycée avec l’épouse du prince Harry. Et d’après lui, la duchesse de Sussex savait déjà très bien s’y prendre pour séduire les adolescents. Il détaille alors le récit d’une soirée dont il se souvient parfaitement : “Nous étions à une fête une fois, et elle s'est assise sur mes genoux. Elle s'est mise nez à nez avec moi. Pour le garçon de 16 ans que j'étais, c'était un moment émotionnel”, raconte l’Irano-Américain de 37 ans. “Elle m'a dit en persan : ‘Tu es si beau.’ Je lui ai demandé : ‘Comment connais-tu le persan ?’ Elle a répondu : ‘Je l'ai appris pour toi’”, se rappelle-t-il. Un moment on ne peut plus romantique, si l’on fait abstraction de la fin de l’histoire. Car en effet, Nema Vand raconte qu’à ce moment, Meghan Markle s’est levée sans un mot et est tout simplement “partie”.

Une grosse déception pour l’adolescent, qui s’est senti manipulé. “Elle savait

(...) Cliquez ici pour voir la suite