Meghan Markle a brisé une importante règle de la monarchie britannique

Sarah Duverger
·1 min de lecture

Meghan Markle vient d’entrer dans l’histoire de la monarchie britannique. Comment ? En votant pour l’élection présidentielle américaine de 2020. Selon les informations de «  Page Six », la femme du prince Harry aurait voté par courrier lors du scrutin et ne se serait pas rendue dans un bureau de vote. Elle devient ainsi le premier membre de la famille royale à voter lors d’une élection.

Par tradition, les locataires de Buckingham Palace doivent en effet rester strictement neutre en ce qui concerne la vie politique. Même si ce n’est pas interdit par une loi, ils ne doivent pas voter ou bien se présenter à une élection. Son mari, le prince Harry, avait lui expliqué n'avoir jamais voté de toute sa vie. Une source citée par « Page Six » raconte cependant : « Meghan était américaine bien avant d’être membre de la famille royale. Elle n’aurait manqué pour rien au monde de voter à cette élection, peu importe ce qu’elle était en train de vivre. » Joe Biden ou Donald Trump ? On ne sait cependant pas quel candidat elle a choisi de soutenir.

Cela fait maintenant plusieurs mois que la duchesse de Sussex tente de convaincre les Américains de l’importance de se rendre aux urnes et de voter. Dans une vidéo pour le « Time », elle avait expliqué : « Tous les quatre ans, on nous dit la même chose: "C’est l’élection la plus importante de notre vie". Mais celle-ci l’est. Lorsque nous votons, nos valeurs sont mises en pratique et nos...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi