Meghan Markle fait polémique avec un look à 12 000 dollars aux Invictus Games

·1 min de lecture

Présents aux Invictus Games, Meghan Markle et le Prince Harry ont fait forte impression depuis leur arrivée aux Pays-Bas… Notamment Meghan Markle qui reste l’une de nos icônes mode fétiches. Mais également la reine du scandale.

Cela faisait bien des mois que l’on n’avait pas eu la chance de pouvoir les admirer. Mais l’ex-couple royal retiré aux Etats-Unis est finalement revenu en Europe cette semaine, le temps des Invictus Games, une compétition sportive qu’Harry a créé. Les jeunes parents sont apparus plus solaires et unis que jamais après des mois d’absentéisme dans le paysage people. Mais alors qu’on aurait pu croire que les polémiques autour de Meghan Markle étaient bien de l’histoire ancienne, voilà que de nouveaux rebondissements surviennent. Oui, la duchesse de Sussex, délivrée à présent du protocole et de tout engagement avec la famille royale, peut enfin retrouver la garde-robe qu’elle affectionne tant. Si elle se faisait remarquer à l’époque par son sens aiguisé du style, aujourd’hui, il est décuplé ! Et elle peut s’acoquiner avec les nombreuses marques de luxe qui la courtisent. Cependant, voilà le problème : pour assister à l’événement organisé pour les sportifs handicapés, Meghan Markle a opté pour un look totalement brandé de diverses griffes de luxe. Veste en tweed, sac et lunettes Celine, un jean de la marque japonaise Moussy Vintage, une paire de ballerines Chanel et des bijoux Cartier… Le tout pour la modique somme de 12 000 dollars ! Certains ont qualifié cela d’indécent, d’autres applaudissent l’émancipation de la jeune femme qui peut enfin se faire plaisir.

ABACA_806627_002
ABACA_806627_002

© The Sun/News Licensing/ABACA

Et si c’était...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles