Meghan Markle : cette mesure de protection contre le coronavirus à laquelle elle a refusé de se plier

Unis malgré tout, seuls contre le reste du monde. Ou du moins, seuls contre le reste de la famille royale britannique, et c’est déjà beaucoup. Malgré l’averse et le froid, Meghan Markle et le prince Harry ont fait leur retour tant attendu à Londres en affichant leur plus beau sourire devant les photographes jeudi 5 mars 2020. Pour l’une de leurs dernières sorties en tant que membres seniors de la famille royale, le jeune couple est arrivé bras dessus, bras dessous aux Endeavour Fun Awards, remise de prix à des militaires blessés ou malades ayant participé à des compétitions sportives. La duchesse de Sussex, loin des polémiques, a fait sensation durant cette soirée. "Cela fait vraiment du bien d’être de retour !", a-t-elle lancé avec un large sourire. "C’est la troisième fois que j’ai l’incroyable chance d’être au côté de mon mari pour cet événement. C’est un endroit particulièrement inspirant", a-t-elle ajouté.

"Les responsables lui proposent de dire bonjour avec les coudes, pour cause de coronavirus, Meghan refuse"

A chaque événement, les jeunes parents du petit Archie ont montré leur union indéfectible en accordant les couleurs de leurs vêtements. Ainsi, les robes de Meghan Markle (bleue, rouge, verte) étaient-elles toujours accordées avec le costume ou la cravate de son époux Harry, comme pour montrer qu’ensemble, ils étaient prêts à s’allier contre vents et marées. Unis en couple, mais aussi avec les Anglais auxquels ils restent très attachés, malgré leur récent départ au Canada suite à leur décision de prendre des distances avec la couronne britannique. Qu’importe si la crise du Covid-19 fait rage en Europe et dans le monde entier : l’ancienne actrice de la série Suits s’est montrée très tactile, prête à bisouiller quiconque la croisait, comme le révèle Paris Match dans son édition du jeudi 12 mars.

"Pour son ultime apparition en solo en tant que membre actif de la ‘firme’, Meghan avait opté pour la visite d’une école de Dagenham, à l’est de Londres", rappellent nos

(...) Cliquez ici pour voir la suite