Meghan Markle et prince Harry : ces détails très personnels sur leur mariage et le petit Archie dans leur podcast

C.L
·2 min de lecture

Meghan Markle et le prince Harry ont lancé leur podcast produit par leur société de production, Archewell Audio. Un épisode spécial fêtes au cours duquel des invités se succèdent. En guest-star ? Le petit Archie qui dit ses premiers mots au micro de ses parents. Une bien jolie façon pour le couple d’envoyer ses plus beaux vœux pour l’année qui se profile. Les Sussex font aussi quelques confidences au sujet d’un titre de gospel chanté le jour de leur mariage.

Le 19 mai 2018, Meghan Markle épouse le prince Harry. Une cérémonie au cours de laquelle se mêlent traditionnel rite anglican de la famille royale et culture et croyances de Meghan Markle : chœur de gospel, pasteur, sermon… Du jamais vu dans un mariage princier en Angleterre. Ce mardi 29 décembre, l’ancienne actrice de Suits et son époux ont lancé leur premier podcast, produit par leur propre société de production. « Bienvenue dans notre épisode spécial fêtes 2020 d’Archewell Audio. Je suis Harry et je suis Meghan » introduit le couple sur un ton qui se veut amical.

Axé sur les fêtes en pleine pandémie, ce premier épisode réserve plein de surprises et fait le bilan de l’année écoulée. Au cours des 33 minutes que compte ce podcast, plusieurs invités se succèdent au micro des Sussex, parmi lesquels Elton John. Chacun fait part de ses inspirations et tente de retenir le positif malgré ces sombres jours. De quoi donner de l’espoir aux auditeurs et auditrices.

Une chanson singulière et un bébé guest-star

Pour se faire, Meghan Markle et le prince Harry diffusent This Little Light of Mine, un titre de gospel très spécial à leurs yeux puisqu’il a été chanté le jour de leur mariage, rapporte Gala, suivant une information délivrée par Town & Country. « C’est une chanson qui signifie beaucoup pour nous » confie Harry. Meghan Markle renchérit, citations à l’appui : « C'est la musique que nous voulions entendre...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi