Meghan Markle et le prince Harry : cette indiscrétion qui laisse penser qu’ils n’iront pas au Canada

Pour la nouvelle année, Meghan Marle et le prince Harry n’ont pas fait les choses à moitié. Une fois venu le mois de janvier, les gens prennent d’habitude de bonnes résolutions. Le duc et la duchesse de Sussex, eux, en disant adieu à la famille royale britannique, font carrément leur révolution. "Après plusieurs mois de réflexion et de discussions en interne, nous avons décidé d'engager cette année une transition […] Nous voulons prendre du recul en tant que membres senior de la famille royale et travailler pour être financièrement indépendants, tout en continuant de soutenir pleinement Sa Majesté la Reine", a annoncé le couple le 18 janvier 2020 par le biais d'un communiqué publié sur leur site et sur les réseaux sociaux. "Nous prévoyons d'organiser notre temps entre le Royaume-Uni et l'Amérique du Nord, en continuant d'honorer notre devoir envers la Reine." Aussitôt dit, aussitôt fait : Meghan Markle s'est très vite envolée en direction du Canada, où elle a d'ores et déjà commencé à construire sa nouvelle vie avec son fils Archie. Harry a de son côté atterri à l'aéroport Victoria lundi 20 janvier afin de rejoindre sa femme Meghan et leur bébé dans une luxueuse villa de 640 m2 (et estimée à plus de 20 millions d'euros), située dans le quartier de West Vancouver. D'après le Daily Mail, Meghan Markle aurait décrit cet endroit comme un havre de paix. "Ces deux derniers mois, elle s’est davantage sentie chez elle ici qu’elle ne l’a jamais été au Royaume-Uni", jure même un proche.

⋙ Harry et Meghan : ils renoncent définitivement à leurs titres royaux

Pourtant, il se murmure qu’Harry et Meghan envisageraient déjà de déménager… une nouvelle fois. Selon l’animatrice, ex-athlète et star de L’Incroyable Famille Kardashian Caitlyn Jenner, les parents du petit Archie songeraient à s’installer aux Etats-Unis. "C’était probablement très dur pour Meghan d’entrer dans la famille royale", a-t-elle déclaré dans l’émission Loose Women mardi 28 janvier. "C’était un gros choc pour elle,

(...) Cliquez ici pour voir la suite