Meghan Markle tyrannique avec son personnel ? Ce rapport « enterré » par le palais de Buckingham

©O'Connor Kirsty/PA Photos/ABACA

D’après les médias britanniques, un rapport accablant concernant Meghan Markle et ses agissements envers le personnel de Buckingham Palace serait tenu secret et ne sera jamais dévoilé.

En mars 2021, quelques jours seulement avant la diffusion de l’interview choc avec Oprah Winfrey, Meghan Markle faisait l’objet d’accusations de harcèlement par plusieurs employés de Kesington Palace. Un article du « Times », datant du 2 mars avait révélé que Meghan Markle avait harcelé deux anciens membres de son personnel alors qu’elle était encore au Royaume-Uni et qu’elle faisait encore partie de la famille royale.

Vers un apaisement entre les Sussex et la famille royale ?

La duchesse de Sussex aurait « chassé deux assistants personnels de Kensington Palace et avait miné la confiance en soi d’un troisième membre du personnel. » Des accusations qui avaient profondément attristée Meghan Markle. Suite à ces allégations, des plaintes auraient été déposées à l’encontre de la duchesse et une enquête interne avait alors été ouverte à Buckingham Palace. La reine Elisabeth II aurait même payé une enquête indépendante pour éviter toute sorte de manipulation.

Mais, selon les informations publiées, dimanche 19 juin, par le « Sunday Times », ce rapport aurait été « enterré » par le palais de Buckingham, et ainsi ne sera jamais ne rendu public. D’après le journal, si Buckingham Palace ne divulgue pas ces informations c’est surtout dans le but d’apaiser les tensions qui règnent entre les Sussex et le palais. Le fait que ce rapport soit tenu secret est aussi une manière de « protéger la vie privée de ceux qui ont pris...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles