Nos meilleures astuces pour écaler un oeuf

Que signifie "écaler un œuf" ?

Écaler un œuf signifie en retirer la coquille. On écale les œufs durs, c’est-à-dire les œufs ayant cuit une dizaine de minutes dans une eau frémissante. Si certains œufs s’écalent facilement après avoir été cuits, ce n’est pas toujours le cas. Avec une coquille qui ne se détache pas, une membrane qui part en lambeaux…, cette étape peut rapidement devenir pénible, surtout si vous préparez un repas avec plusieurs œufs durs, comme un repas à base d'œufs panés comme en Écosse. Heureusement, nous avons plusieurs solutions pour vous faciliter la tâche.

>> Découvrez nos meilleures recettes aux oeufs durs

Notre astuce pour écaler un œuf facilement

La première astuce pour écaler un œuf dur en moins de 20 secondes consiste à le laisser à température ambiante au moins un quart d’heure avant de le mettre à cuire. Ensuite, passez-le à l’eau froide aussitôt après l’avoir sorti de la casserole (vous pouvez mettre quelques glaçons), et laissez-le reposer 5 minutes. Avec l’eau froide, le blanc se rétracte et se détache légèrement de la coquille. Il ne vous reste plus qu’à tapoter doucement votre œuf à chacune de ses extrémités (soit sur une surface solide, soit avec le dos d’une cuillère) pour briser la coquille et la retirer beaucoup plus aisément. Pour plus de facilité, commencez l’écalage à partir du pôle le plus large (la base de l’œuf). Si vous utilisez une cuillère à soupe et si vous la glissez entre l’œuf et la coquille, vous devriez même pouvoir retirer l’œuf d’un seul coup ! Vous n’aurez plus qu’à ôter la membrane blanche qui, dès lors, sera facile à enlever.

Une autre méthode consiste à briser l’ensemble de la coquille en tapotant les deux extrémités de l’œuf et en le faisant rouler à l’horizontale sur un plan de travail solide en exerçant une pression dessus. Une fois la coquille craquelée, placez l’œuf dans un saladier rempli d’eau, et écalez-le dedans. Ainsi, votre œuf ne s'abîmera pas.

⋙ À lire aussi : tout savoir sur la durée de conservation des

(...) Cliquez ici pour voir la suite