Melania Trump : son premier amour, Jure Zorcic, se livre sur leur relation

·2 min de lecture

Entre Melania et Donald Trump, ce n’est pas franchement la lune de miel. Du moins, en apparence… Il est vrai qu’il est désormais impossible de compter le nombre de fois où Melania Trump a rejeté son mari devant des caméras. Main repoussée, refus d’obtempérer, baiser esquivé... En public, la First Lady des Etats-Unis n’est pas toujours tendre ou affective avec son Président de mari. Loin de la juger, on ne peut que constater que les multiples buzz à ce sujet ne l’ont pas dissuadée d’arrêter. Ainsi, alors qu’avait lieu un débat entre les deux candidats aux élections présidentielles américaines de 2020, Joe Biden et Donald Trump, à Nashville, dans le Tennesse, jeudi 22 octobre 2020, Melania a une nouvelle fois esquivé son époux. Depuis le début de du mandat du Républicain et Président sortant - qui a récemment qualifié son homologue français Emmanuel Macron de "Premier ministre" - , les fantômes de la Maison Blanche affirment même que le couple fait chambre à part.

Alors, Melania Trump est-elle une victime enfermée dans une prison dorée ou une redoutable communicante qui sait très bien ce qu'elle fait ? C'est à cette question que tente de répondre un documentaire récemment diffusé sur Arte le 13 octobre 2020, intitulé Melania Trump, cet obscur objet du pouvoir. Un portrait passionnant dressé par la journaliste Laurence Haïm, qui prouve à tous ceux qui pouvaient en douter que la Première dame américaine est bien loin d'être une femme-objet… et qu’elle est au contraire une parfaite représentante de la femme dite traditionnelle pour les électeurs - et surtout, pour les électrices - de Donald Trump. Afin de retracer le parcours de la First Lady, la journaliste et son équipe ont retrouvé son premier amour, à qui elle aurait laissé “un souvenir impérissable.” Depuis la Slovénie, pays natal de Melania Trump, son ancien petit-ami Jure Zorcic, confie ainsi à propos de celle qui fut longtemps mannequin : “C’était une fille discrète, elle était toujours très chic à une époque où il (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite