Les membres restants de Nirvana répondent enfin à la plainte du "bébé" de leur album "Nevermind"

·2 min de lecture
Nirvana credit:Bang Showbiz
Nirvana credit:Bang Showbiz

Nirvana a répondu à la plainte de Spencer Elden, l'homme qui a posé pour leur album "Nevermind" étant bébé. Pour rappel, celui-ci avait porté plainte contre le domaine de Kurt Cobain et les derniers membres du groupe pour avoir "porté atteinte à son image" et avoir contribué à l'exploitation de celle-ci à des fins pornographiques.

Les représentants du groupe ont toutefois contre-attaqué en réfutant les propos de Spencer, affirmant que celui-ci a profité de sa notoriété pendant de nombreuses années et demandant à ce que le procès soit rejeté.

Dans des documents officiels dénichés par Digital Music News, on peut lire : “Elden a passé trois décennies à tirer profit de sa célébrité en tant que ‘bébé de Nirvana’ autoproclamé. Il a reproduit la photographie en échange d’un paiement à de nombreuses reprises ; il s’est fait tatouer le titre de l’album Nevermind sur la poitrine ; il est apparu dans un talk-show vêtu d’une grenouillère nue auto-parodique ; il a dédicacé des copies de la pochette de l’album pour les vendre sur eBay ; et il a utilisé son lien avec Nirvana pour essayer de draguer des femmes. L’affirmation d’Elden selon laquelle la photographie de la pochette de l’album Nevermind est de la ‘pornographie enfantine’ n’est, à première vue, pas sérieuse. Un bref examen de la photographie, ou de la propre conduite d’Elden (sans parler de la présence de la photographie dans les foyers de millions d’Américains qui, selon la théorie d’Elden, sont coupables de possession criminelle de pédopornographie) le montre clairement. La photo de la pochette de Nevermind a été prise en 1991. Elle était mondialement connue en 1992 au plus tard. Bien avant 2011, comme Elden l’a plaidé, Elden connaissait l’existence de la photo, et savait qu’il (et pas quelqu’un d’autre, ndlr) était le bébé sur la photo. Il était pleinement conscient des faits à la fois de la prétendue ‘violation’ et du ‘préjudice’ pendant des décennies.”

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles