Menaces de mort, appels au viol, insultes… le calvaire de la jeune avocate d’un célèbre rappeur

·1 min de lecture

Les avocats font bloc pour défendre leur consœur, victime de nombreuses menaces sur les réseaux sociaux. Tout a commencé le 15 mai 2021. Naïri Zadourian, avocate pénaliste, reçoit le dossier du rappeur Da Uzi, 28 ans et disque d’or. Il a été interpellé à la suite d’un contrôle d’identité devant son domicile de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis). Les policiers ont retrouvé chez lui 4 kilos de résine de cannabis et une arme de poing avec munitions.

Au procès, qui s’est déroulé le 31 mai 2021, son avocate fait annuler sa perquisition pour vice de forme. Son client est relâché. L’avocate 2.0, âgée de 28 ans, décide alors de poster un selfie avec le rappeur, tous deux soulagés du verdict du procès. Elle reçoit alors bon nombre de menaces, insultes et appels au viol. 15 jours plus tard, elle reçoit toujours des menaces.

Le mardi 15 juin 2021, l’émission Quotidien a en effet donné des nouvelles de l’avocate. "Ça va, c’était juste un moment où j’ai craqué car tout le monde s’en prenait à moi gratos. J’avais surtout peur d’être la risée de la profession entre guillemets", dit-elle notamment à une élève avocate devant le tribunal de Nanterre le lundi 14 juin 2021. "Je n’y suis pour rien (…) L’enquête n’a pas été faite comme il fallait", a-t-elle commenté par ailleurs au sujet du verdict du procès face aux caméras. Depuis deux semaines, elle est forcée de se cacher au sein d’un autre cabinet dont elle préfère taire l’adresse.

En effet, elle a également été menacée physiquement comme elle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles