#MeTooThéâtre : devant les Molières, une mobilisation contre « l’impunité systématique des agresseurs »

Accusant l’Académie des Molières d’avoir censuré le discours qu’elle devait prononcer à la cérémonie contre les agressions et violences sexuelles dans le théâtre, le collectif #MeTooThéâtre a préféré porter sa voix dans la rue. Plusieurs dizaines de personnes sont venues protester devant le théâtre des Folies Bergères à son appel sur les réseaux sociaux.

Elle aurait dû prendre la parole à l’occasion de la Nuit des Molières pour faire entendre sa voix et celle de nombre d’autres qui, comme elle, ont subi des agressions et violences sexuelles dans le milieu. Elle aurait dû porter, sur la scène face à un public de gens costumés venus quêter peut-être la récompense de leur carrière, le mouvement #MeTooThéâtre qu’elle a co-fondé l’an dernier suite au viol qu’elle dit avoir subi en 2020.

En lieu de cela, une partie du texte de Marie Coquille-Chambel a été raturé et retoqué par l’Académie – trop évocateur « de cas particuliers », pas assez centré « autour d’une proposition », a justifié son président Jean-Marc Dumontet dans les colonnes du « HuffingtonPost ». La comédienne n’a eu d’autre choix que de porter ses revendications dans la rue, face au théâtre des Folies Bergères où s’est tenue la cérémonie.

À lire également >> Alice Coffin : « On donne raison à l'homme de pouvoir plutôt qu'à la femme qui sonne l'alerte »

À peine arrivée sur place, attendue par une poignée de militantes et militants venus à son appel sur les réseaux sociaux, Marie Coquille-Chambel subit un contrôle d’identité de la police. Elle et deux amies resteront savamment entourées par deux fourgons et huit agents de police pendant près de 45 minutes. « On est devant, on n’est pas dedans, et c’est probablement davantage notre place. On n’avait aucune volonté...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - #Metoothéâtre : un acteur de la Comédie-Française accusé de viol par la YouTubeuse Marie-Coquille Chambel

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles