Publicité

Pour mettre fin aux pénuries de médicaments, le gouvernement accepte des hausses de prix

A pack of 1g Amoxicilline pills is pictured in a pharmacy in Toulouse on November 18, 2022. (Photo by Charly TRIBALLEAU / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE
CHARLY TRIBALLEAU / AFP A pack of 1g Amoxicilline pills is pictured in a pharmacy in Toulouse on November 18, 2022. (Photo by Charly TRIBALLEAU / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE

SANTÉ - Autoriser les hausses de prix de certains médicaments génériques afin d’inciter les fabricants à poursuivre leur production. C’est la solution annoncée ce vendredi 3 février par le gouvernement pour tenter de juguler les pénuries qui touchent certains médicaments et antibiotiques largement prescrits.

Alors que la France subit depuis des mois une pénurie de médicaments, dont la forme pédiatrique de l’antibiotique amoxicilline, les ministères de la Santé et de l’Industrie vont opérer des hausses de prix « en contrepartie d’engagements des industriels sur une sécurisation de l’approvisionnement du marché français », ont-ils indiqué dans un communiqué commun, vendredi.

La suite après cette publicité

Les ministères ont en outre annoncé un moratoire sur les baisses de prix des génériques considérés comme stratégiques sur le plan industriel et sanitaire. Ces mesures étaient réclamées depuis plusieurs semaines par les fabricants de médicaments génériques, vent debout contre le budget de la sécurité sociale, qui jugent les prix trop bas en France pour leur permettre de continuer à vendre dans l’Hexagone, voire de maintenir leur production.

En réaction, les industriels, mais aussi les principaux syndicats de pharmaciens, avaient boycotté la semaine dernière des discussions au ministère de la Santé, portant justement sur de nouvelles baisses de prix.

Un million de flacons d’amoxicilline bientôt livrés

D’ici à la fin du mois de mai, une liste de médicaments stratégiques sera établie, a aussi précisé le gouvernement. L’Agence nationale de sécurité du médicament sera en outre chargée d’établir un plan de préparation des épidémies hivernales (sécurisation des stocks, amélioration de la mise à disposition des données). Enfin, sous trois mois, un « plan blanc médicament » activable en cas de situation exceptionnelle sera préparé.

La suite après cette publicité

Le ministre de la Santé, François Braun, a promis vendredi le « retour à une situation normale dans les deux semaines », sur Europe 1. « On va revenir dans les deux semaines qui viennent à un mois de stock supplémentaire en amoxicilline », a-t-il précisé, confirmant la livraison prochaine dans les pharmacies d’un million de flacons de cet antibiotique.

« Nous avons récupéré des stocks de paracétamol, donc nous sommes sortis de cette période de crise dans les deux semaines qui viennent », a ajouté le ministre. Ces futures livraisons s’expliquent, selon lui, par « le travail fait par les industriels, qui ont activé toute la chaîne de production ».

« Les pharmaciens vont recevoir 750 000 boîtes additionnelles d’amoxicilline livrées par Biogaran dès le 6 février », a précisé à l’AFP le laboratoire de génériques. « Au total sur le mois de février, nous allons distribuer 1 090 000 boîtes sur trois références », a-t-il ajouté. De quoi juguler, en théorie, les manques d’approvisionnements.

La suite après cette publicité

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi