1 / 11

Ely Killeuse, la meuf de la semaine

© Instagram @ely_killeuse

La Meuf de la Semaine #25 : Ely Killeuse

Sous les articles qui traitent de body-posi et de surpoids, on voit souvent les mêmes commentaires : “Elles / Ils n’ont qu’à faire du sport et manger moins gras”. Une idée préconçue qui laisse à croire que seule la fainéantise est la cause d’une prise de poids, et que la blogueuse et influenceuse Ely Killeuse a décidé de dégommer.

Il y a quelques années, Ely faisait une taille 36. Aujourd’hui, elle fait du 42. Si ce serait un cauchemar pour bien des femmes, conditionnées par une société où la minceur est encore trop souvent associée à la beauté, pour la jeune blogueuse, c’est tout le contraire. En prenant du poids, elle a réalisé qu’elle se sentait mieux dans sa peau, et qu’elle pouvait prendre soin de son corps, sans pour autant faire une taille mannequin.

Pour faire passer ce message, elle a décidé de s’impliquer dans le mouvement body-posi : ” Pour moi, c’est enfin un mouvement qui parle à tout le monde. C’est un mouvement qui tend à nous déculpabiliser d’être ce que nous sommes, à positiver notre corps quel qu’il soit. A partir du moment ou vous vous sentez “trop” ou “pas assez” vous pouvez vous retrouver dans le Bopo, trop grand, trop grosse, pas assez musclé, trop de sein ou pas assez, un nez trop long, des oreilles trop décollés… C’est un mouvement bienveillant qui nous pousse à accepter nos différences et celles des autres.

Via son compte Instagram, sur lequel elle poste aussi bien des photos décomplexantes (bourrelets apparents, photos non posées) que des clichés de ses séances de sport (course à pied, barre au sol…), elle essaye de faire passer un message : “Avoir des formes ne signifie pas être “un gros fainéant”.” La preuve ? Sa taille 42, qui s’accompagne de trois à quatre séances de sport par semaine et une alimentation végétarienne et bio.

Sur les réseaux sociaux, elle incite à “faire du sport plaisir” : “L’idée n’est pas d’y aller par obligation pour maigrir, mais par envie.” Il en va de même pour l’alimentation : “Mangez bien et par plaisir, écoutez-vous. Ne pas se goinfrer, mais ne pas se frustrer : c’est ça mon créneau.

Elle ne s’en cache pas : “Je pourrais faire plus de sport et manger moins pour être plus mince. Mais pourquoi ? Pour plaire aux autres ?” Pas la peine : elle se plaît à elle-même, et cela lui suffit.

Son conseil aux femmes ? “Ne vous comparez pas, nous avons tous un passé différents, une vie différente mais surtout regardez vous avec les yeux doux dune d’une meilleure amie. Si face au miroir, c’était votre meilleure amie que lui diriez vous ? Regardez-vous avec la bienveillance que votre corps mérite, il vous porte chaque jour, il vous a peut-être même donné des enfants, ce corps-la, c’est le vôtre, et il est grand temps de l’aimer.

A LIRE AUSSI
> La Meuf de la semaine #3 : Megan, alias Body-Posi Panda
> La Meuf de la semaine #15 : Allison Kimmey, une maman qui lutte contre la grossophobie
> La Meuf de la semaine #22 : Molly Constable