1 / 10

Jamie Greene, la meuf de la Semaine

© Instagram @jgreenewod

La Meuf de la Semaine #32 : Jamie Greene, la pro du crossfit

L’idéal féminin selon les diktats ? Une femme mince aux courbes « harmonieuses », sportive, mais pas trop musclée. Une définition dans laquelle bon nombre de ces dames ne se retrouvent pas. Mais alors que le mouvement body-posi aide de plus en plus de personnes en surpoids à s’accepter, une autre catégorie est souvent oubliée : celle des femmes très musclées. Mais Jamie Greene est bien décidée à changer la donne. 

Sur les réseaux sociaux ou à la télévision, le physique des femmes musclées est souvent critiqué.  « Les muscles, c’est un truc de mec », « Elle a un corps d’homme », « Ce n’est pas féminin ». Des critiques qui peuvent bien sûr atteindre les personnes concernées, et saper leur confiance en elle. Oubliées du body-positive, ces adeptes du sport de au niveau et des muscles saillants ne sont pas moins victimes de body-shaming que les autres. 

Résultat ? Plusieurs d’entre elles ont décidé de monter au créneau, à commencer par Jamie Greene. Cette prof de crossfit a récemment participer à un beau projet au côté de Sara Shakeel, artiste connue pour avoir sublimé les vergetures des femmes sur Instagram. Ensemble, elles ont voulu donner une nouvelle image des muscles, en les recouvrants de cristaux. L’objectif des deux femmes : « Montrer que les muscles sont beaux, et aider à mieux les accepter, à les embrasser ». 

Pour l’athlète, ce projet mené en partenariat avec la marque Reebok était l’occasion de se sentir mieux dans sa peau : « Je crois sincèrement que toutes les femmes devraient avoir confiance en leur apparence. Les muscles, les vergetures, tout cela : soyez-en fières et assumez-les », clame-t-elle, haut et fort. Un beau message à retenir. 

A LIRE AUSSI 
> “Notre meuf de la semaine” : Yahoo Style choisit de mettre en avant la diversité
> La Meuf de la Semaine #10 : Mariana Mendes
> La Meuf de la Semaine #1 : Marine, alias Métaux Lourds