Meurtre d’Alexia Daval : son mari Jonathann sera jugé aux assises en 2020 pour « meurtre sur conjoint »

Emilie Poyard

Parmi les grands procès attendus en 2020, celui de Jonathann Daval. Le mari d’Alexia, 29 ans, tuée en 2017, sera jugé devant les assises de Haute-Saône pour « meurtre sur conjoint ».

Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Jonathann Daval devra répondre aux questions de la justice avant la fin de l’année 2020. Dans son ordonnance de mise en accusation datée du 6 janvier, la juge d’instruction Marjolaine Poinsard, ordonne le renvoi de l'informaticien de 35 ans devant la cour d'assises de la Haute-Saône pour « meurtre sur conjoint ». Que s’est-il vraiment passé dans la nuit de 27 au 28 octobre 2017 où Alexia Daval a été tuée ? Son mari, Jonathann Daval, a longtemps nié les faits, jouant les veufs éplorés. C’est seulement en décembre 2018 qu’il a avoué avoir frappé et étranglé la jeune femme, avant d’ accuser son beau-frère et d'évoquer « un complot familial ». En juin 2019, Jonathann Daval livrait toutefois des aveux plus complets lors d’une reconstitution judiciaire de la terrible nuit du 27 au 28 octobre 2017. De tristes « rebondissements » qui n’ont fait qu’ajouter à la douleur de la famille, pour qui la quête de la vérité reste primordiale.

La préméditation n’est pas « établie »

Après deux ans d’enquête, la juge n'a pas retenu la préméditation, qui n'est « pas établie ». Les parents d’Alexia Daval s’interrogeaient sur le fait que leur fille ait pu être empoisonnée à petit feu par Jonathann Daval. En effet, comme le révélait « Le Parisien » en décembre dernier, les analyses ont démontré que la jeune banquière avait pris du zolpidem (un hypnotique utilisé comme...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi