Meurtres de Leslie et Kevin : ce projet de vengeance qu'aurait orchestré le père du jeune homme

Capture BFMTV

Un projet qui a pris une tournure inquiétante... Guy Trompat, le père de Kevin Trompat, a été arrêté par la police : il est soupçonné d'avoir cherché à recruter des détenus pour éliminer les responsables de l'assassinat de son fils, tué avec sa petite amie Leslie Hoorelbelke. Comme le révèle Le Parisien mercredi 3 mai 2023, sa garde à vue devrait prendre fin le jeudi 4 mai 2023, avant une décision du parquet. Pour rappel, Leslie et Kevin ont été portés disparus dans la nuit du 25 au 26 novembre 2022, à Prahecq (Deux-Sèvres). Leurs corps sans vie n'ont été retrouvés qu'en mars 2023, en Charente-Maritime. Cinq individus sont actuellement en détention, mis en examen pour "assassinats", "enlèvement et séquestration", "modification d'une scène de crime" et "recel de cadavre". Alors que les responsabilités de chacun restent à déterminer, le père de Kevin, lui, aurait décidé de faire justice lui-même...

Selon le rapport consulté par Le Parisien, un jeune détenu aurait été approché par le père de Kevin pour "s'occuper des personnes concernées par l'affaire de son fils". Guy Trompat aurait même promis une récompense de 100.000 euros à ceux qui parviendraient à s'en prendre aux suspects. Le service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP) indique également qu'il aurait tenté d'approcher d'autres détenus dans une autre prison de la région. Les gendarmes cherchent désormais à déterminer si ces contacts ont bien eu lieu et si le projet de vengeance était réel. Le père de Kevin Trompat, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite