Un meurtrier retrouvé grâce à une canette de soda, 40 ans après son crime

·2 min de lecture

Une enquête digne d'un cross-over entre Les experts et Cold Case. Un homme de 62 ans a été arrêté pour un meurtre qu'il aurait commis, il y a 40 ans, grâce à une canette de soda. Les faits remontent à 1981. Sylvia Quayle, une américaine de 35 ans est retrouvée morte, chez elle, à Cherry Hills Village, une ville située dans le Comté d'Arapahoe, dans le Colorado, un État en plein cœur des États-Unis. Le père de la jeune femme avait trouvé le corps de sa fille, le matin du 4 août 1981. Elle était nue et avait visiblement été étranglée, poignardée et abattue. Selon les informations de CBS, relayées par Paris Match, les enquêteurs avaient rassemblé et conservé près de 140 éléments de la scène du crime. Sans suspect en vue.

Après deux ans d'enquête, en 1983, une piste se précise. Des tests ont permis de mettre à jour qu'un morceau du tapis, situé près du corps de la victime, contenait une matière étrangère que les enquêteurs n'ont pu faire analyser qu'en 1995. Les méthodes n'étaient pas aussi élaborées que de nos jours. L'investigation a été très longue. Ce n'est que cinq ans plus tard, en 2000, qu'un profil ADN masculin est découvert. Dès lors, une recherche minutieuse est lancée. la police passe au crible l'ADN du suspect à travers les mailles de sites de recherches génétiques, notamment Family Tree DNA et GEDmatch. Le travail de fourmi finit par payer. Après un examen de près de 3.300 personnes dont l'ADN était proche, l'étau se resserre sur un profil. Celui de David Anderson.

Mais ce n'est pas encore suffisant. Il faut recueillir un échantillon de son ADN pour le confondre. Pour cela, le 18 janvier 2021, la police procède à la collecte de ses ordures ménagères. Les enquêteurs trouvent, sur une canette de soda, un ADN identique à celui trouvé sur le tapis de la victime. Nul doute possible. Il s'agit bien du meurtrier de Sylvia Quayle. Il aura fallu 40 ans, après le crime, pour le retrouver grâce à l'avancée de la science en matière d'enquête policière. David Anderson a été (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite