Publicité

Mexique: dix morts dans une attaque contre des participants à un rallye automobile

Des images très, très difficiles. Une attaque armée contre des pilotes amateurs de rallye automobile a fait 10 morts et 9 blessés samedi à Ensenada, une ville du nord du Mexique proche de la frontière avec les Etats-Unis, un massacre lié au crime organisé selon le parquet.

Les participants à une course tout-terrain étaient stationnés au bord d'une autoroute lorsque plusieurs hommes, sortis d'une camionnette, ont tiré dans leur direction, selon la municipalité. L'attaque "a fait neuf blessés et dix morts", a-t-elle précisé dans un communiqué.

Le sport n'est pas épargné

La Basse-Californie, dont dépend Ensenada, est particulièrement touchée par les violences liées au trafic de drogue. C'est l'un des Etats mexicains qui compte le nombre d'homicides volontaires le plus important, attribués pour la plupart à la guerre entre bandes appartenant au crime organisé. Entre janvier et avril, 721 assassinats y ont dénombrés, selon des données officielles.

Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux ont montré les corps des victimes de la tuerie d'Ensenada jonchant une chaussée poussiéreuse à côté de 4x4.

Dans un communiqué obtenu par l'AFP, le procureur Ricardo Ivan Carpio a indiqué qu'une camionnette abandonnée par les assaillants avait été retrouvée sur les lieux, maculée de sang à l'intérieur et portant des impacts de balles. Des indices permettant de dire qu'il s'agit d'"une confrontation entre des criminels présumés qui se sont affrontés avec des tirs durant l'événement", a-t-il indiqué. Des investigations se poursuivent pour établir le mobile exact de la confrontation.

Parmi les blessés, certains ont été pris en charge par la Croix-Rouge avant d'être transférés dans des hôpitaux de la ville. La Basse-Californie, avec ses étendues désertiques, est un haut lieu de courses de véhicules tout terrain auxquelles participent des pilotes du monde entier. L'une des plus célèbres est le rallye-raid "Baja 1000".

Le Mexique, englué dans une spirale de violence, a recensé plus de 400.000 morts et des dizaines de milliers de disparus depuis le lancement d'une offensive militaire antidrogues en 2006, soutenue par les Etats-Unis. Le sport n'est pas épargné. Le 15 mai, six personnes dont trois mineurs ont trouvé la mort dans une attaque armée contre les supporters d'un match de foot organisé par une famille à Pachuca, dans l'Etat d'Hidalgo (centre).

Article original publié sur RMC Sport