Michèle Laroque interpelle le gouvernement sur un débat houleux

·2 min de lecture

Les artistes n’en peuvent plus. Depuis de nombreux mois, chanteurs, acteurs et autres intermittents du spectacle s’insurgent contre le gouvernement. Tous s’agacent contre les mesures prises pour lutter contre la pandémie de la Covid-19 avec - notamment - la fermeture des lieux dits non-essentiels à l'instar des cinémas, des théâtres et autres salles de concert. Et parmi toutes ces prises de position, Michèle Laroque a interpellé le président de la République pour une toute autre raison. D’ordinaire discrète, la comédienne s’est emparée de Twitter, le lundi 22 février 2021, pour revenir sur un débat politique houleux : la réforme des retraites.

En légende d’une photo d’elle en compagnie de l’acteur Thierry Lhermitte, avec qui elle joue un couple de grands-parents harcelé par ses enfants dans un film, Michèle Laroque écrit : "Pardon ? On va tourner Joyeuse retraite 2 ? (Mais on en est où de la réforme ?)" Une prise de position à laquelle ont répondu certains de ses followers en critiquant la campagne de vaccination contre le coronavirus. "Elle est en cours avec les effets de la Covid sur les vieux ! Encore quelques mois et des retards de vaccins et il n'y aura plus de problèmes ! À Nice ça fonctionne super bien sur nos têtes blanches !", "En cours Michèle Laroque, COVID-19, vaccination, confinement dans les Ehpad", peut-on lire parmi les commentaires. Un autre a admis : "C’est vrai, faudrait en reparler dans un an…"

La crise sanitaire semble avoir mis de côté la réforme des retraites promise par Emmanuel Macron. Malgré l’inquiétude de Michèle Laroque, Bruno Le Maire a tenté de les rassurer, le 13 février 2021. Invité dans l'émission d'Apolline de Malherbe sur BFM TV, le ministre de l'Economie a expliqué que la réforme sera à nouveau d’actualité "dès que la crise économique sera derrière nous". Ainsi, quand "la machine économique redémarrera, que la croissance sera de retour", il faudra "une réforme des retraites".

Estimant que la "réalité a la vie dure", Bruno Le Maire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite