• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Michael Schumacher : cette autre date dramatique qui a conditionné sa vie de pilote

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Avant ce tragique 29 décembre 2013, plusieurs dates resteront à jamais collées au baquet de Michael Schumacher. Celle du 25 août 1991, qui marque ses grands débuts en Formule 1, ou encore le 30 août 1992, jour où il a remporté la première de ses 91 courses chez les grands. Mais le 1er mai 1994 restera une date très spéciale pour le pilote allemand, comme pour les aficionados de sport automobile. Sur le circuit d’Imola (Italie) se noue un événement tragique alors que "Schumi", avec l’insouciance de ses 25 ans, caracole en tête du classement. Ayrton Senna, son plus grand rival et l’un de ses modèles, crashe violemment sa Williams contre un mur lors du septième tour du Grand Prix. Finalement vainqueur de la course, le chouchou des tifosi n’apprend l’accident du Brésilien qu’après avoir franchi le drapeau à damiers.

Un moment traumatisant pour Michael Schumacher, narré dans le documentaire diffusé le 15 septembre 2021 sur Netflix, et que Femme Actuelle a pu voir avant sa sortie. "Quelqu’un est venu me voir pour me dire qu’il était mort. Je ne voulais pas y croire. Je me suis dit que non, qu’il allait être champion, même en ratant une ou deux courses. Le pire, c’était les deux semaines qui ont suivi. Quand j’ai vraiment dû accepter sa mort. C’était juste totalement insensé", raconte-t-il.

Ce drame a alors profondément changé le comportement du grand champion jusqu’à la fin de sa carrière. "Je suis arrivé à Silverstone et j’ai vu les choses différemment, subitement. J’ai fait le tour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles