Michael Schumacher : ce bien inestimable et symbolique du pilote vendu aux enchères

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Michael Schumacher reste, à ce jour, l'un des leaders de la Formule 1 les plus prisés du monde entier. Sacré champion du monde à cinq reprises durant toute sa carrière de pilote, le sportif allemand a connu une trajectoire tragique. Le 29 décembre 2013, le mari de Corinna Schumacher est victime d’un accident de ski à Méribel. L’ancien champion automobile a subi un violent traumatisme crânien et subit deux opérations douloureuses pour drainer plusieurs hématomes qui se sont formés dans sa boite crânienne, au CHU de Grenoble. Plongé dans un profond coma depuis cette date, certains médias affirment que le champion de Formule 1 ne serait plus dans le coma depuis le 16 juin 2014. Il est cependant difficile de savoir ce qu'il en est de son état actuel. Neuf ans après ce tragique accident, la famille de Michael Schumacher s'accroche et espère un jour revoir cet hyperactif de nature. "Il ne passait pas son temps affalé dans le canapé, il fallait toujours qu’il fasse quelque chose. Il ne se posait jamais", confiait son épouse, dans le documentaire Schumacher, disponible sur Netflix, depuis le 15 septembre 2021.

Le 20 août 2022, une vente aux enchères d'un autre genre va avoir lieu à Monterey, en Californie. En effet, comme l'indique Le Figaro, mardi 2 août 2022, un bien inestimable ayant appartenu au pilote de Formule 1 est proposé aux acheteurs : la Ferrari F300 pilotée par Michael Schumacher en 1998 entre juin et septembre. La maison Sotheby's, à l'initiative de cette vente d'un autre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles