• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Michael Schumacher (Netflix) : cet élément qui a déplu aux téléspectateurs du documentaire

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Une plongée dans l’intimité de Michael Schumacher. Le documentaire consacré au sextuple champion du monde de Formule 1, diffusé sur la plateforme Netflix à partir du 15 septembre 2021, promettait beaucoup. D’une part parce que le Baron rouge a marqué l’histoire de sa discipline par son talent, sa culture de la gagne et sa personnalité ambivalente. Et d’autre part parce qu’il brise l’omerta mis en place par son clan pour le protéger des médias depuis son terrible accident en décembre 2013. Et c’est parce que l’idole des tifosi de la Scuderia Ferrari manquait à son public que Corinna Schumacher et les siens ont validée l’idée de tourner un film au sujet de celui qui demeure en convalescence dans sa villa de Majorque. Pour autant, celle qui prend soin de son mari a imposé aux équipes de tournage ses conditions pour avoir le dernier mot sur les images dévoilées. "Le seul accord concernait les interviews avec la famille. Avec Corinna, on avait acté que si un membre de la famille disait quelque chose dans une interview dont ils n'étaient finalement pas satisfaits, on devrait effacer ces passages", a raconté la réalisatrice du documentaire à nos confrères de l’Equipe, heureuse de pouvoir bénéficier d’une liberté journalistique totale.

Et en effet, ce film vaut la peine d’être visionné pour celui qui veut découvrir la double facette de ce pilote hors du commun et comprendre l’attachement de son fils Mick à celui qui l’a inspiré à prendre le volant. En revanche, un élément a fortement déplu (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles