Michael Schumacher : un neurochirurgien fait des révélations alarmantes sur son état de santé

Vendredi 3 janvier 2020, Michael Schumacher fête son 51e anniversaire. Mais tout indique que, cette année encore, le pilote n’aura rien à célébrer. Depuis le 29 décembre 2013, le plus grand champion de Formule 1 de l’histoire n’a plus de raisons de se réjouir. Ce jour-là, Michael Schumacher est victime d’un terrible accident de ski à Méribel (73), qui provoque un traumatisme crânien et une hémorragie cérébrale. Après un mois de coma, de nombreuses opérations neurochirurgicales et six années de soins intensifs, il ne s’est toujours pas remis. Depuis, les fans de “Schumi” sont plongés dans une perpétuelle incertitude quant à son état de santé. Son entourage bloque l’information à la source et fait peser le doute. C’est ainsi que de nombreuses rumeurs circulent sur le Baron Rouge, laissant parfois penser à des améliorations, creusant parfois encore plus les inquiétudes de ses admirateurs. Le 25 décembre 2019, quelques jours avant l’anniversaire de ce tragique événement, Corinna Betsch a fait renaître un peu d’espoir. Mariée depuis 1995 avec Michael Schumacher, elle tente d’habitude tant bien que mal de garder son état secret, quitte à empêcher certains proches de le voir.

⋙ Michael Schumacher sur la voie de la guérison ? Le mystérieux message de sa femme Corinna Betsch

Alors qu’elle évoquait “de grandes choses” sur une page de fans via Facebook, les récentes déclarations d’un neurochirurgien viennent une nouvelle fois chambouler les esprits. Nicola Acciarri est un spécialiste réputé travaillant à l'hôpital Bellaria de Bologne, en Italie. Si le médecin n’a jamais accédé au dossier de Michael Schumacher et préfère parler “avec beaucoup de prudence”, ses connaissances en la matière seraient suffisantes pour dresser un portrait global de l’état de santé du coureur automobile. Dans un entretien avec la version italienne du site Motorsport, ce dernier tient des propos alarmistes. “Il est clair qu'en considérant la situation du champion six ans après le traumatisme, il faut imaginer

(...) Cliquez ici pour voir la suite