Michael Schumacher : les nouvelles révélations de Jean Todt sur l’état de l’ancien champion de Formule 1

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'état de santé de Michael Schumacher est un mystère qui n'a pas été percé depuis 2013. Le 29 décembre 2013, l'ancien pilote de Formule 1 fut victime d'un grave accident de ski dans la station de Méribel. La star allemande a été plongée dans un long coma, tandis que sa famille le protège de l'exposition médiatique. Aujourd'hui, on sait peu de choses sur Michael Schumacher. C'est son ami Jean Todt qui brise parfois le silence pour parler de l'ancien pilote, si cher à son cœur. Interrogé par la chaîne allemande NTV à Cologne en Allemagne, mercredi 20 juillet 2022, l'ancien président de la Fédération Internationale de l'Automobile s'est confié au sujet de son ami. "Michael ne me manque pas, je peux le voir. Mais bien sûr, ce qui me manque, c'est ce que nous faisions ensemble", a confié Jean Todt, qui n'a eu de cesse de lui rendre visite depuis 2013.

"Je regarde des courses de F1 avec lui", a-t-il raconté. Et s'il passe du temps avec le septuple champion du monde, il en passe aussi avec sa famille. "Michael est [...] très spécial, a-t-il déclaré. Corinna, Mick et Gina sont également devenus spéciaux pour moi. Ils sont tous devenus une famille pour moi, pour ma femme et pour mon fils.‎" Aujourd'hui, Michael Schumacher vit dans sa maison à Gland, en Suisse. Son épouse Corinna ne laisse rien filtrer, préservant le quotidien de la famille, et entretenant le mystère sur l'état de santé de l'ancien pilote de Formule 1, avec qui elle a deux enfants. Une fille prénommée Gina, et un garçon (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles