Michel Berger : un proche rétablit la vérité sur les circonstances exactes de sa mort

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le 2 août 1992, Michel Berger décédait, à l'âge de 44 ans, d'une crise cardiaque à Ramatuelle, dans le sud de la France. Quelques heures avant de mourir, le chanteur avait joué plusieurs parties de tennis contre Marie-Françoise Buart, plus connue sous le nom de Framboise Holtz. Épuisé, l'ancien compagnon de France Gall s'est écroulé sur le court, victime d'une première crise cardiaque. "À un moment, Michel abandonne la partie", raconte le compositeur Michel Pelay dans le livre Michel Berger, une vie en chansons, de François Alquier, comme le rapporte Télé 2 Semaines le jeudi 9 juin 2022. Et d'ajouter : "Il s'assoit sur un banc le long du court puis se lève en nous disant : 'Ça ne va vraiment pas, je redescends à la maison'. Nous, on ne s'inquiète pas plus que ça, car on sait qu'il est un peu fatigué à ce moment-là", ajoute-t-il. La veille de sa mort, la chanteuse France Gall avait été interpellée par une voyante, qui lui aurait annoncé la mort de Michel Berger. "Vous allez entrer dans l'éternité", lui aurait-elle dit, sur une plage de Saint-Tropez.

Michel Pelay a continué, en rétablissant une vérité au sujet des circonstances de la mort de Michel Berger. "L'histoire raconte qu'il est décédé dans l'ambulance. Non, il est mort dans son lit", a-t-il déclaré. Ce dernier est également revenu sur ce lourd secret dont Michel Berger n'a jamais fait état publiquement. "Ce qu'il faut savoir, c'est que Michel avait un taux de cholestérol très élevé. Ce jour-là, il m'a confié qu'il avait arrêté (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles