Michel Cymes explique pourquoi la suspension du vaccin AstraZeneca est "politique"... et pas "scientifique"

·1 min de lecture

C'est un sujet qui fait beaucoup de bruit ces dernières heures. Lundi 15 mars 2021, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé la suspension du vaccin AstraZeneca en France, contre la Covid-19, à l'instar de plusieurs pays tels que le Danemark, la Norvège, l'Allemagne, l'Italie, le Portugal, l'Espagne, les Pays-Bas et l'Irlande. En cause, un lien éventuel entre l'administration du produit développé par les laboratoires britannique et suédois, et la formation de caillots sanguins. Dans ce contexte, Michel Cymes était reçu sur le plateau de Quotidien, sur TMC, mardi 16 mars 2021. Le présentateur de Prenez soin de vous et C'est bon à savoir a réagi à cette information, qui inquiète de nombreuses personnes ayant été vaccinées. Selon lui, "ce n'est pas un couac, c'est une décision politique".

Le médecin préféré des Français a attiré l'attention sur le fait que "la France et Emmanuel Macron ne pouvaient pas faire autrement que de suspendre cette vaccination, alors que tous les pays autour de nous" - à quelques exceptions près - ont pris cette même décision. Néanmoins, "ce n'est pas une décision scientifique, c'est une décision politique", a insisté Michel Cymes. Et d'ajouter : "La décision scientifique, j'espère qu'elle aura lieu jeudi et qu'on va nous dire 'il n'y a pas de souci, on peut continuer le vaccin AstraZeneca."' En effet, le comité de sécurité de l'Agence européenne des médicaments (AEM) doit se réunir jeudi 18 mars 2021 "pour statuer quant aux informations recueillies (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite